Conseils2018-11-16T14:50:18+00:00

CONSEILS DE VOTRE SPÉCIALISTE EN LINER PVC ARMÉ

PH, ALCALINITE, DURETE, CONTENU EN CHLORE

Le taux idéal du pH doit être compris entre 7.2 et 7.4, Si le pH a un taux inférieur à  7.0, l’eau est acide et tend donc à corroder les éléments métalliques avec lesquels elle entre en contact. Pour augmenter la valeur du pH, il faut utiliser un produit basique (ex : carbonate de sodium). Si le pH est supérieur à 7,6, l’eau est basique, ce qui favorise le développement de la flore bactérienne et des algues, les incrustations de calcaire et l’eau tend à rester trouble.

Il faut diminuer le taux en utilisant un produit acide (exemple : bisulfate de sodium). Dans le cas des piscines destinées aux usagers, intégrées dans des structures avec activités réceptives ou orientées au jeu aquatique, la législation actuelle permet l’utilisation des correcteurs suivants du pH : acide-chlorhydrique, acide-sulfurique, sodium hydroxyde, sodium bisulfate et bicarbonate de sodium. Le pH tend presque toujours à augmenter avec le temps : il augmente rapidement lorsque l’on utilise des produits chlorés alcalins (hypochlorites).

Le taux du chlore actif libre dans l’eau du bassin doit être compris entre 0.7 ppm et 1.5 ppm et doit être uniforme en n’importe quel endroit du bassin. Dans l’eau d’introduction cette valeur peut être comprise entre 0,6 et 1,8 ppm. Un équilibre stable de l’eau demande une bonne capacité de résistance aux variations du pH.Ce degré de résistance est défini comme titre alcalimétrique complet [TAC). Plus va être élevé la valeur du TAC, et donc l’alcalinité de l’eau, plus grande va être la difficulté pour modifier la valeur du pH.

TRAITEMENT DE CHLORATION (ENTRETIEN)

Dans le commerce il existe des kits standard pour la détermination du TAC.

La dureté de l’eau de la piscine indique la concentration plus ou moins élevée des ions de calcium et de magnésium, et elle est généralement déterminée au moyen de titrage.Une dureté élevée a comme conséquence la formation des dépôts calcaires qui sont nuisibles pour les appareils de la piscine, outre produire des effets antiesthétiques. Une dureté; excessivement basse peut, par contre, provoquer un amorce de corrosion de toutes les parties métalliques.

Pour baisser la dureté de l’eau, on utilise des adoucisseurs d’eau ou bien on ajoute des produits spéciaux anti-calcaire. L’élévation de la dureté est toutefois obtenue au moyen des sels de calcium, comme par exemple du chlorure de calcium. Pour d’autres informations plus détaillées nous renvoyons au DECRET N° 81-324 du 7 avril 1981.

Pour une chloration normale de l’eau, on utilise de l’acide trichloroisocyanurique en pastilles de 200 g (pour les dissolvants qui effleurent les parois) et de 500 g pour piscines, skimmers. Chaque pastille de 500 g a un pouvoir de chloration pour 30m3 d’eau environ, pourvu que l’installation fonctionne pendant au moins 4 heures par jour et ce pouvoir durera quelques jours. En conditions normales de fonctionnement, il faut enregistrer une concentration de chlore libre comprise entre 0,7 / 1,5 ppm.

Si cette concentration n’est pas atteinte, il faut augmenter le nombre de pastilles. Le produit est, mettre dans le skimmer et/ou dans le bassin de compensation pour les piscines, bord déversoir, installation en service.
Dans le cas de piscines destinées au service public, insérées dans des structures avec activités réceptives ou orientées au jeu aquatique, la législation actuelle permet l’utilisation des désinfectants suivants : ozone, chlore liquide, hypochlorite de sodium, hypochlorite de calcium, dichloreisocyanures sodique anhydre, dichloreisocyanures sodique bihydrate et acide trichloreisocyanurique. Pour des informations complémentaires, voir le DECRET N°81-324 du 7 avril 1981

IMPORTANT :

Etant donné que le traitement avec les pastilles a une fonction d’entretien du niveau de chlore, elles doivent être utilisées aprés avoir obtenu l’équilibre de l’eau, notamment avec un taux de chlore libre dans le bassin d’au moins 1,00 ppm.

Il est indispensable de prévenir la formation et la diffusion de champignons et de verrues qui peuvent se transmettre d’un individu, l’autre, en marchant pieds nus sur le carrelage autour de la piscine, dans les toilettes et les vestiaires. Le produit Sanitary (assainissant) doit être utilisé après dilution, 1% dans un récipient.

Nettoyer le carrelage avec la solution et, l’aide d’un balai.
Le produit est particulièrement adapté pour assainir vestiaires et toilettes. Dans ces milieux, en utilisant un vaporisateur domestique ordinaire, qui ne devra ensuite être réservé qu’à cet effet, humidifier les surfaces et les laisser ensuite sécher sans frotter.

On peut l’ajouter dans l’eau des bassins lave-pieds (dose maximum 3%) placés sur les parcours obligatoires des piscines publiques.

Irritation de la peau, démangeaisons, irritation des yeux

Ce phénomène est lié, une augmentation excessive du pH qui, par lui-même, a tendance, augmenter. Dans ce cas, il suffit de reporter le pH aux taux compris entre 7.2 et 7.4.

Le chlore s’épuise pour deux raisons:

1. en s’oxydant, il transforme les substances organiques dans l’eau, en chlorures.

2. le soleil le détruit, cause de ses rayons ultraviolets.

Cette dernière cause, qui provoque des variations élevées du taux du chlore libre, peut être limitée par l’utilisation d’un produit spécifique tel que l’acide isocyanurique. En ajoutant, l’eau de remplissage 30g/m3 de ce produit, on protège le chlore des rayons ultraviolets : l’acide isocyanurique sert en outre, préserver le chlore en excès, qu’il cède ensuite, l’eau, au fur et, mesure des nécessités.

Le produit doit être introduit dans le skimmer et/ou dans le bassin de compensation pour les piscines a bord déversoir, installation en services.

La surchloration faite, il faut attendre au moins un cycle de filtration avant de contrôler le niveau du chlore libre dans le bassin. Une valeur élevée se manifestera sans doute, de sorte qu’il n’y aura pas besoin de rajouter de chlore tant qu’elle ne sera pas rentrée dans la norme.

La quantité, utiliser conseillée est la suivante :

Après avoir effectué un contre-lavage énergique, verser lentement le produit (pour en permettre une dissolution aisée) dans le skimmer et/ou dans le bassin de compensation pour les piscines, déversoir. Le chlore introduit dans le bassin, sert, oxyder les substances contaminantes présentes dans l’eau : ce sont des substances apportées par les baigneurs (sueur, urine, salive, etc.), par les précipitations atmosphériques, par le vent, les insectes et par les produits utilisés pour éliminer la résistance au chlore des algues, des bactéries, etc.

Chaque eau de piscine, selon son degré de contamination, a sa « juste dose » de chlore », nécessaire, l’oxydation de ces agents contaminants.

L’oxydation, si elle est insuffisante, donne lieu, des produits intermédiaires, les chloramines qui donnent sa désagréable odeur au chlore et irritent les yeux. Quand tous les produits contaminants ont été oxydés (c’est-à-dire quand le Break-Point ou Point de Rupture a été dépassé), le chlore encore disponible reste comme chlore libre, « de garde » contre d’autres éventuels contaminants qui pourraient se présenter.
En maintenant dans l’eau de la piscine un taux de chlore libre oscillant entre 0.7/1.5 ppm on aura une eau qui offrira la garantie maximale d’hygiène.
La surchloration a pour but de maintenir le chlore dans l’eau au delà du Break-Point en assurant également l’oxydation complète des produits désagréables (chloramines).

Il est par conséquent indispensable de contrôler fréquemment le taux du pH et du chlore libre de manière, apporter rapidement les corrections indispensables pour ramener les paramètres, leurs valeurs normales…

Les algues se manifestent de différentes façons. Normalement elles sont ancrées, la paroi ou au fond de la piscine, dans des endroits où la circulation de l’eau est moins forte mais elles peuvent aussi rester en suspension. Les algues sont de types différents et de différentes couleurs. Les plus fréquentes sont de couleur verte et noire. Ces dernières sont les plus difficiles, combattre…

Dans le cas des piscines destinées, service publique, insérées dans des structures avec activités réceptives ou orientées au jeu aquatique, la législation actuelle permet l’utilisation des substances suivantes anti-algues, N-alchil-diméthyl-benzyleammonium chlorure, poly-;hydroxyéthylène-;diméthyliminium éthylène-;diméthyliminium méthylène dichlorure et polyoxiéthylène -;diméthyliminium éthylène-;diméthyliminium éthylène dichlorure.
Emploi ;

Le produit anti-algues doit être introduit lentement dans le skimmer au moment que l’installation est en marche, ou bien dans le bassin de compensation pour les piscines, déversoir.

La floculation, comme adjuvant à la filtration, s’effectue en éliminant de l’eau de la piscine, les suspensions microscopiques qui risquent de troubler les eaux.

L’agent floculant est un produit qui s’hydrate et augmente de volume. Les molécules hydratées se « lient » entre elles pour former des flocons réticulés qui, se déposant sur le lit de sable du filtre, augmentent le pouvoir filtrant du sable, accroissant de ce fait la capacité qu’a le filtre de retenir même les plus minuscules impuretés. Actuellement, la recherche et l’expérimentation ont permis de trouver des produits à l’efficacité quasi constante dans un large spectre de pH (6.8 – 8.0), et d’obtenir le meilleur résultat pour un pH entre 7.2-7.4.

Dans le cas des piscines destinées à service public, insérées dans des structures avec activités réceptives ou orientées au jeu aquatique, la législation actuelle permet l’utilisation des floculants suivants: sulfate de aluminium (solide et solution), chlorure ferrique, chloresulfate ferrique, polyhydroxychlorure de aluminium, polyhydroxychloresulfate de aluminium, alumines de sodium (solide et solution).

Le floculant doit être dilué dans un récipient dans le rapport 1:10 (une partie de produit dans 10 parties d’eau). Le produit doit être introduit dans le skimmer et/ou dans le bassin de compensation pour les piscines, bord déversoir au moment où l’installation est en marche

ÉLIMINATION DE LA TURBIDITÉ DE L’EAU

Après avoir mélangé le produit floculant (2-3 minutes) dans un récipient de matière plastique, le verser dans le skimmer le plus proche de la pompe ou bien dans le bassin de compensation près de l’aspiration, quand l’installation est en marche.

Emploi

Doses: 400-500 g. de produit dilué, 10% pour 100 m3 d’eau.

Effectuer un contre-lavage énergique toutes les 4-5 heures de filtration et exécuter immédiatement une nouvelle floculation tant qu’on n’a pas obtenu la limpidité désirée.

PRÉVENTION dE LA TURBIDITÉ DE L’EAU OU RENFORCEMENT DU LIT FILTRANT

Verser dans le skimmer le plus proche de la pompe ou bien dans le bassin de compensation près de l’aspiration, 200-250 g. de produit dilué, 10% pour chaque 100 m3 d’eau.

Répéter la floculation chaque fois qu’on procède au contre-lavage du filtre.

Le produit doit être introduit dans le skimmer et/ou dans le bassin de compensation pour les piscines, bord déversoir au moment où l’installation est en marche.

N.B.

On ne doit pas arrêter la filtration tant qu’on n’a pas réussi, amener l’eau, ses conditions idéales.

Il est conseillé d’utiliser un produit d’entretien spécifique pour le nettoyage de la ligne d’eau.

L’appellation de ce dernier varie selon les marques. c’est un produit préventif et non curatif qui constitue une sorte de petit film gras servant de protection, l’incrustation de dépôt au niveau de la ligne d’eau, souvent de nature végétale ou poussiéreuse, qui fait son apparition en pleine saison au moment des floraisons, pendant l’évaporation.

Ce petit voile peut circuler sans aucun souci dans la filtration et ne reste ni sur la peau, ni dans les cheveux.

REVÊTEMENT PVC ARMÉ POUR VOTRE PISCINE

ESTHÉTISME ET BAIGNADE PLAISIR

N’HÉSITEZ PLUS ! DEMANDEZ VOTRE DEVIS GRATUIT